La collection Emil Bührle au Kunsthaus Zürich

Introduction

La Collection Emil Bührle au Kunsthaus Zürich UNE COLLECTION DE RENOMMÉE MONDIALE ET SON HISTOIRE

Environ 170 œuvres d’art de la fondation privée Collection E. G. Bührle sont en dépôt au Kunsthaus Zürich depuis l’automne 2021. L’entrée de ces œuvres dans la nouvelle extension a été approuvée par référendum en 2012. La collection, qui couvre des périodes allant du Moyen Âge au début de la modernité, contient tout particulièrement un ensemble exceptionnel de peintures impressionnistes françaises.

Bernardo Strozzi, Santa Caterina d’Alessandria (Sainte Catherine d'Alexandrie), 1618-1620 Huile sur toile, 165 x 130 cm, Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)
Jean-Baptiste-Camille Corot, La Liseuse, 1845-1850 Huile sur toile, 42,5 x 32,5 cm, Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)
Édouard Manet, Un Coin du jardin de Bellevue, 1880 Huile sur toile, 91 x 70 cm, Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)
Edgar Degas, Petite Danseuse de quatorze ans, 1880-1881 Bronze patiné, tutu en coton, ruban de satin, 98 cm (hauteur), Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : Peter Schälchli, Zurich
Pierre-Auguste Renoir, Irène Cahen d’Anvers (La Petite Irène), 1880 Huile sur toile, 65 x 54 cm, Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : Schälchli/Schmidt, Zurich
Pablo Picasso, L’Italienne, 1917 Huile sur toile, 149 x 101,5 cm, Collection Emil Bührle, en prêt permanent au Kunsthaus Zürich, photo : SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Emil Bührle (1890-1956) était un grand industriel, collectionneur et mécène. Il reste aujourd’hui encore une figure controversée : en effet, de l’usine de machines-outils à Oerlikon, près de Zurich, il a fait un groupe d’armement d’envergure internationale. Le succès de l’entreprise lui assure une fortune telle qu’il peut constituer, avec plus de 600 œuvres rassemblées, l’une des collections privées les plus importantes de son époque.

Emil Bührle, en 1954, devant un prototype de missile anti-aérien issu de son usine The LIFE Picture Collection / Shutterstock / Photo : Dmitri Kessel

Emil Bührle commence à collectionner en 1936. Entre 1936 et 1945, environ 150 œuvres entrent dans la collection. Après la guerre, il s’avère que 13 d’entre elles ont été spoliées et que Bührle doit les restituer. Il en acquiert neuf une seconde fois. La phase principale de son activité de collectionneur se situe dans la période qui suit la Seconde Guerre mondiale.

Emil Bührle parmi sa collection, 1954 The LIFE Picture Collection / Shutterstock / Photo : Dmitri Kessel
Claude Monet, Le Bassin aux nymphéas, le soir, 1916-1922 Huile sur toile, 200 x 600 cm, Kunsthaus Zürich, don dʼEmil G. Bührle, 1952, photo : Kunsthaus Zürich, Franca Candrian

Le Kunsthaus Zürich a lui aussi bénéficié d’importants moyens financiers de la part de Bührle, lequel était membre de la Commission des collections depuis 1940. La même année, il propose de financer une extension du bâtiment. Dans le cadre de la réalisation de ce projet architectural, il fait don au Kunsthaus en 1952 de deux grandes toiles de nymphéas de Claude Monet.

J'ai la ferme intention, en effet, lors de l'ouverture de l'annexe, de présenter au public l'exposition intégrale de ma collection. C'est dans cette idée que je vous dis : « Au revoir, au Heimplatz ».

Emil Bührle, conférence à l’université de Zurich, 1954

L’exposition a lieu en 1958, deux ans après la mort du collectionneur. En 1960, environ 200 œuvres de la collection sont transférées dans une fondation, qui les présente dans un musée privé, à la périphérie de Zurich, jusqu’en 2015. Or ce lieu, d’un accès peu commode à un large public, ne pouvait plus garantir la sécurité des œuvres. En octobre 2021, la collection entre en dépôt dans le bâtiment Chipperfield, où elle occupe un sixième de la surface totale d’exposition. C’est le début d’une nouvelle phase dans les rapports qui lient Bührle, sa famille, la collection avec le Kunsthaus et la Ville de Zurich.

Jardin de la villa et maison de la famille Bührle, Zollikerstrasse 172, à Zurich Archives Fondation Collection E. G. Bührle, Zurich L'extension du Kunsthaus créée par David Chipperfield Architects à Zurich, Heimplatz, août 2021 Photo : Kunsthaus Zürich, Franca Candrian
Chargement complet du Digitorial

Please rotate device.

The Digitorial is optimised for portrait mode.